Comment gérer sa comptabilité soi-même?

4 minutes de lecture
Les infos essentielles
La plupart des indépendants en personne physique peut tenir une comptabilité simplifiée
Faire sa propre comptabilité, c’est plus facile avec le bon outil
Une comptabilité bien gérée est une comptabilité tenue à jour régulièrement
Vous pouvez faire appel à un(e) comptable pour certaines tâches
Partagez

Aucun doute, vous êtes très enthousiaste quand il s’agit de gérer vos affaires. Mais peut-être que tenir une comptabilité vous fait peur? Pas de panique, vous pouvez sûrement vous contenter d’une comptabilité simplifiée. Suivez le guide! On vous explique comment faire les choses vite et bien, et conserver un maximum de temps pour les choses qui comptent vraiment.

Les étapes à suivre pour faire sa propre comptabilité

1. Informez-vous sur vos obligations comptables

En tant qu’indépendant(e), vous n’avez pas le choix. Tenir une comptabilité fait partie de vos obligations. Mais en fonction de votre statut et de vos recettes, l’ampleur de la tâche varie grandement.

Vous êtes indépendant(e) en personne physique? Votre chiffre d’affaires ne dépassera pas 500.000€/an? Alors, vous pouvez sans doute faire votre propre comptabilité. Vous n’aurez en effet qu’à consigner vos dépenses et vos recettes dans vos livres d’entreprise.

2. Choisissez votre logiciel de comptabilité

Bonne nouvelle: de nos jours, de nombreux logiciels de comptabilité font la plupart du travail pour vous. Prenez le temps de définir vos besoins pour identifier celui qui répond le mieux à vos attentes. Des applications, comme Accountable par exemple, vous accompagnent partout, vous conseillent et vous permettent même de garder un œil, en temps réel, sur vos finances. De quoi vous faire gagner beaucoup de temps. Ainsi qu’à votre comptable, si vous en avez un(e).

Votre choix est fait? Il ne vous reste plus qu’à paramétrer votre assistant et surtout à y inscrire régulièrement vos entrées et vos sorties d’argent.

3. Tenez votre comptabilité à jour

C’est la clé! Même si vous optez pour une comptabilité simplifiée, ne remettez pas sa gestion sans cesse à plus tard. Seule la mise à jour régulière (quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle selon votre activité) de vos 4 livres de comptes vous permettra de:

Faut-il faire appel à un(e) comptable?

C’est fortement recommandé si vous tenez une comptabilité double. Mais dans tous les cas, à vous de voir. On l’a dit, pour les cas les plus simples, un logiciel ou une application de comptabilité peut suffire.

Mais les deux sont loin d’être incompatibles, au contraire! Vous voulez gagner du temps pour vous consacrer à l’essentiel? Occupez-vous alors de certaines tâches, l’encodage de vos rentrées et dépenses ou les déclarations de TVA par exemple, déléguez-en d’autres à votre comptable, comme la déclaration d’impôts et l’optimisation fiscale.

Combien coûte un(e) comptable?

Malheureusement, il n’y a pas de règle. Mais sachez que vos mensualités dépendront de plusieurs facteurs:

  • La quantité de travail que vous lui demanderez: si vous encodez vos rentrées et vos dépenses dans votre application et que votre comptable n’a plus qu’à les optimiser et vous conseiller, il/elle y passera moins d’heures.
  • Votre statut: un(e) indépendant(e) en personne physique paie moins qu’une société.
  • Votre secteur d’activité: si vous travaillez dans un secteur réglementé, vous avez tout intérêt à choisir un(e) professionnel(le) spécialisé(e) dans ce domaine.
  • Votre volume d’activité: plus il est important, plus la note risque d’être salée évidemment

Gardez à l’esprit, en tout cas, que ces dépenses sont déductibles en tant que frais professionnels.

Comment le/la choisir?

Comme pour tout, ayez le réflexe de demander conseil à votre entourage.

Et dans tous les cas, choisissez un(e) professionnel(le) agréé(e) à l’Institut professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés (IPCF) (site externe),  l’Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux (IEC) (site externe) ou l’Institut de Réviseurs d'Entreprises (IRE) (site externe). Il/Elle est alors obligé(e) de suivre une formation chaque année pour se tenir à jour.