7 astuces SEO pour optimiser votre visibilité sur le web

conseil-seo
4 minutes de lecture
Les infos essentielles
Le SEO permet d’augmenter votre visibilité sur internet
Les bonnes pratiques pour mieux classer votre site web sur Google
La base : mots-clés, contenu, balises et backlinks
Le référencement local avec Google My Business
L’audit numérique
Partagez

Internet est le premier point de contact pour vos prospects et votre clientèle. Votre site web est donc un outil clé pour booster votre visibilité (avec ou sans boutique en ligne). Mais encore faut-il sortir du lot… C’est tout l’intérêt du référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization, soit Optimisation pour les moteurs de recherche en français).

Voici nos 7 conseils SEO pour un maximum de visibilité !

Le SEO, c’est quoi exactement ?

Ce sont de bonnes pratiques pour améliorer la position de votre site web dans les résultats de recherche sur Google - et autres moteurs de recherche - lorsque votre (potentielle) cherche des infos, une bonne adresse, des produits ou des services. Les résultats s’affichant dans un certain ordre, il est essentiel de figurer le plus haut possible sur la page. En effet, 1 utilisateur∙trice sur 4 clique sur le premier résultat affiché. À défaut d’être en première position, il est important de figurer en première page, car 75% des internautes1 ne consultent jamais la deuxième page.

Bonne nouvelle : pas besoin d’être un as en informatique pour pratiquer le référencement naturel. Alors, à vous de jouer !

7 règles SEO pratiques et efficaces

1. Utilisez les bons mots-clés

Le sujet des mots-clés SEO est capital dans le référencement naturel. Votre site web doit reprendre les mots ou phrases pertinents pour permettre à votre entreprise de sortir du lot.

Prenons un exemple : vous êtes photographe de mariage à Bruxelles. Les mots « photographe », « mariage » et « Bruxelles » doivent impérativement figurer dans le contenu de votre site. Pourquoi ? Quand un prospect fait cette recherche sur Google, vous apparaîtrez dans les résultats. Mais comment connaître les « bons » mots-clés liés à votre activité et à votre secteur ?

L’outil Google Trends est assez intuitif. Il vous permet d’analyser par vous-même les recherches des internautes et d’identifier les tendances intéressantes. Vous pouvez aussi faire appel à des alternatives payantes pour vous aider à réaliser cette tâche.

Enfin, plus vous êtes complet∙e, plus vous serez efficace ! Reprenons notre exemple. Si les prospects demandent à Google « Combien coûte un∙e photographe de mariage », l’idéal est que votre site réponde à cette question… grâce à la règle suivante.

2. Le contenu est roi

Plaire à Google est une chose, mais ce n’est pas une fin en soi… Votre site doit surtout être riche et de qualité pour que vos « filets » soient assez grands ! La bonne idée est de créer du contenu pertinent et régulier pour votre cible, sous la forme d’un blog ou de pages FAQ. Cela donne plein d’infos utiles à vos prospects, tout en intégrant un maximum de mots-clés.

Voici un exemple : vous êtes plombier·ère et vous avez créé un blog avec des articles sur « Combien coûte un∙e plombier·ère ? », « Dans quels délais intervient un∙e plombier·ère ? », « Une fuite, que faire ? », etc. Ces questions sont celles que votre future clientèle pose généralement à Google. Grâce à un contenu pertinent, votre site va donc grimper au classement.

Et contrairement à ce que vous pourriez penser : il ne faut pas forcément faire court pour plaire ! En effet, l’article en première position sur Google fait en moyenne 2.450 mots2. Preuve que les moteurs de recherche valorisent les contenus approfondis et complets.

3. Intégrer des balises optimisées

Chaque page de votre site web doit contenir des balises optimisées, qui structurent vos pages et contribuent à votre visibilité dans les résultats des moteurs de recherche.

Mais que sont des balises, au juste ?

  • La balise « titre » correspond au titre que vous voyez dans le résultat sur Google et la balise « Meta description » au texte juste en dessous. Mieux vous les rédigez, plus vous incitez les internautes à cliquer !
  • Les en-têtes (H1, H2, H3, etc.) sont les autres balisés clés. Elles hiérarchisent et améliorent la lisibilité du contenu. Ces « titres » et « sous-titres » doivent donc toujours être présents et de forme accrocheuse, informative et pertinente.

4. Jamais de copier-coller

« S’inspirer » du site d’un concurrent pour créer votre propre contenu ? Mauvaise idée ! En effet, Google traque les doublons et pénalise les sites qui le font. Vous prenez le risque de devenir presque invisible dans les résultats.

5. Vive les liens « amis »

Les backlinks sont des liens qui pointent vers votre site web. Ils sont essentiels, car Google utilise ces liens « amis » pour évaluer l’autorité, la pertinence et la popularité d’une page.

Comment faire ?

  • Inscrivez-vous sur des sites globaux ou des annuaires professionnels.
  • Créez des relations avec d’autres sites ou des influenceurs et influenceuses pertinents.
  • Demandez à vos partenaires de figurer sur leur site.
  • Profitez de votre réseau privé ou professionnel pour faire connaître votre site.
  • Intervenez comme spécialiste dans des podcasts, des blogs ou des articles de presse pour mettre votre marque en lumière.
  • Publiez du contenu de référence sur votre blog pour qu’il soit repris ailleurs.
  • Commentez sur des blogs ou forums en mentionnant votre site.


6. Sur tous les appareils

92% des internautes en Belgique surfent via leur smartphone ou leur GSM4… Mais ce n’est pas le seul support digital utilisé : l’ordinateur portable avec 69% et la tablette avec 35% ont aussi leurs adeptes occasionnels ou réguliers. Par contre, le PC de bureau a de moins en moins la cote (32%). Mais chaque appareil possède une taille d’écran spécifique. Vous devez donc offrir une expérience digitale équivalente sur chaque support.

Notre conseil ? Votre site web doit absolument être « responsive », c’est-à-dire compatible avec tous les appareils. Par exemple, les pages s’adapteront automatiquement au format vertical de l’écran du smartphone ou de la tablette pour permettre une navigation fluide et agréable. Vous voulez savoir si c’est déjà le cas pour votre site ? Certains sites permettent de le vérifier facilement. Tout site internet dispose par ailleurs d’une fonction « inspecteur » qui permet de visualiser son fonctionnement interne.

7. Cap sur le référencement local avec Google My Business

Heures d’ouverture, localisation exacte, photos ou avis des internautes, Google est devenu incontournable pour les consommateurs∙trices. C’est souvent là que vos client∙e∙s cherchent des infos sur votre commerce. Ces « nouveaux » usages digitaux font de Google My Business un super outil pour exister sur internet. Cette fiche d’identité gratuite place votre entreprise sur la carte et fournit des informations pertinentes à votre clientèle.

Par où commencer votre digitalisation ?

Faites un audit numérique

Avant de vous lancer, rien de tel que de savoir où en est votre entreprise sur le plan de la visibilité sur internet. Nous vous proposons un rapide check-up personnalisé pour évaluer votre digitalisation.

Passez à l’action

Différentes solutions peuvent vous aider à développer un site web adapté aux besoins de votre activité.  Gratuites ou payantes, en fonction de vos besoins, elles ne demandent souvent pas de connaissances particulières et proposent des modules spécifiques (réservations en ligne, prise de rendez-vous, etc.)


Prêt·e à vous lancer ? Avec ces conseils, vous êtes paré·e pour votre aventure SEO !

1Source Baclincko

2Source SerpIQ

3Source Ahrefs

4Source Statbel