Pension d’indépendant·e : 4 façons de l’augmenter

conditions-independant-123
5 minutes de lecture
Les infos essentielles
Cumuler plusieurs solutions de complément de retraite est possible
La base : prendre une pension libre complémentaire
La CPTI pour les indépendant·e·s en personne physique
L’EIP pour les indépendant·e·s en société
À titre privé : l’épargne-pension et l’épargne à long terme
Partagez

La pension entrepreneur·e légale (1er pilier) en Belgique est généralement bien maigre. Il existe toutefois des solutions pour augmenter son capital retraite, avec parfois des avantages fiscaux à la clé.

À combien s’élève la pension minimum d’un·e indépendant·e en Belgique ?

Dans le cas d’une carrière complète d’indépendant·e à titre principal (soit 45 ans de travail), vous avez droit, en 2022, à une pension de  1.444,36€ brut/mois en tant qu’isolé·e ou 1.804,88€ brut/mois en tant que chef·fe de famille.

Et la pension d’un·e indépendant·e à titre complémentaire ? Si vous exercez une activité professionnelle secondaire non salariée, vous n'avez pas droit à une pension. Vous conservez celle de votre activité principale de salarié·e. Sauf si vous avez versé des cotisations au même taux qu’un·e indépendant·e à titre principal…

Plus de détails sur le calcul de la pension d’indépendant·e dans notre article Quelle pension pour un·e indépendant·e ?

1. La pension libre complémentaire pour indépendant·e·s (PLCI)*

La PLCI constitue une des solutions du 2e pilier des pensions, la pension complémentaire. Les indépendant·e·s ont tou·te·s la possibilité d’y souscrire

  • Elle vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux : vous pouvez déduire intégralement les primes à titre de frais professionnels, ce qui réduit votre base imposable. Cela signifie que vous payez non seulement moins d’impôts, mais aussi moins de cotisations sociales.
  • C’est une solution flexible : si vous ne souhaitez pas épargner le maximum, ce n’est pas un problème. Vous pouvez également opter pour une part inférieure de votre revenu de référence. La prime minimale d’une PLCI est de 100€ ou 1% de votre revenu professionnel net imposable indexé d'il y a trois ans.
  • Vous avez la garantie de récupérer votre capital à la retraite : le contrat garantit le versement de la totalité de la réserve d’épargne à l’assuré. La PLCI n’est pas couverte par le Fonds de garantie pour les services financiers par contre.

Le complément que les indépendant·e·s peuvent se constituer par ce biais est cependant limité. Pour un avantage fiscal encore plus intéressant, vous pouvez combiner votre PLCI avec d’autres formules de pension, telles que l’Engagement Individuel de Pension (EIP)*, la Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI)*, l’épargne-pension ou l’épargne à long terme*.

2. La Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI)  

La Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI) est un produit d’assurance de la branche 21 permettant aux indépendant·e·s qui exercent en personne physique de se constituer une deuxième forme de pension complémentaire.

Cette formule est surtout intéressante pour les indépendant·e·s en personne physique qui disposent encore de moyens après avoir versé le montant maximum dans la PLCI. L’équivalent de la CPTI pour les indépendant·e·s en société est l’Engagement Individuel de Pension (EIP).

3. Spécificité pour le secteur (para)médical : la convention INAMI

Ceci concerne les médecins, dentistes, physiothérapeutes, orthophonistes, pharmacien·ne·s et infirmier·e·s indépendant·e·s et sous certaines conditions :

  • être prestataire de soins conventionné ;
  • atteindre le seuil d’activité éventuel de votre profession ;
  • disposer d’un contrat INAMI actif sur myinami.be et y verser vos contributions.

Vous vous constituez une pension extralégale, vous êtes protégé·e contre l’incapacité de travail et vos proches le sont en cas de décès, grâce aux prestations de solidarité.

Le Pension Invest Plan - INAMI* peut être cumulé avec une PLCI (Pension Complémentaire Libre pour Indépendant·e·s), un EIP (Engagement Individuel de Pension) destiné aux indépendant·e·s en société ou une CPTI (Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants), destinée aux indépendant·e·s en personne physique ou encore une épargne-pension.

4. L’épargne-pension et l’épargne à long terme (3e pilier des pensions)

À titre privé (statut de particulier), vous pouvez également souscrire une épargne-pension et une épargne à long terme*. De quoi augmenter votre capital tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt chaque année.

*La pension libre complémentaire (Pension Invest Plan – PCLI), l’épargne à long terme (Pension Invest Plan), la Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI), l'Engagement Individuel de Pension (EIP) et Pension Invest Plan – INAMI sont des produits d’assurance de la branche 21 de AG.